le Grand Hôpital de Charleroi

assessmentQ permet un gain de temps sur plusieurs niveaux

L’e-learning gagne de plus en plus en importance dans tous les secteurs.
Ainsi, le Grand Hôpital de Charleroi a récemment introduit le concept de formation en ligne dans son organisation. Ils ont opté pour la plate-forme assessmentQ de Televic Education. Ce logiciel s’est avéré non seulement facile et flexible, le contenu est aussi bien adapté aux organisations de soins. De plus, il y a un lien avec Popay, une plate-forme administrative utilisée dans de nombreux hôpitaux.

Un entretien avec Audrey Liénard (département des Ressources Humaines du Grand Hôpital de Charleroi) sur l’introduction d’assessmentQ et les atouts pour l’ensemble de l’hôpital

Pourquoi le grand Hôpital de Charleroi a-t-il opté pour e-learning?

Nous avions l’envie de développer des formations en ligne depuis quelque temps déjà. Nous sommes un hôpital multisites. Quand nous organisons des formations en présentiel, les employés doivent souvent se déplacer d’un site à l’autre. Ainsi, on ‘perd’ parfois une heure, pour une formation qui ne dure qu’une heure.  Avec l’e-learning, le temps du déplacement est supprimé.
L’e-learning résout aussi le problème des salles. Les salles de réunion dans l’hôpital sont toujours surbookées. Il faut s’y prendre longtemps à l’avance pour trouver une salle assez grande pour une formation.
Le corona virus était un argument supplémentaire pour accélérer la mise en place d’une plate-forme de formation en ligne.

Televic nous a semblé la solution la plus facile et la plus économique. Le gros avantage d’assessmentQ, c’est le contenu qui est proposé et qui est vraiment adapté aux hôpitaux. On a rencontré d’autres sociétés qui proposaient aussi du contenu gratuit, mais c’était généralement des outils de management, souvent en anglais, donc moins intéressants pour nous.

Audrey Liénard
Département des Ressources Humaines du Grand Hôpital de Charleroi

Comment s’est déroulé le lancement d’assessmentQ dans votre organisation?

Le lancement s’est fait juste avant Noël. Nous avons fait un pilote avec un service présent sur un site de plus petite taille, la gériatrie. Une équipe de gériatrie a suivi une formation de remise à niveau sur les techniques de réanimation afin qu’ils puissent intervenir plus facilement. Suite au covid, ce service avait été déplacé et l’e-learning sur la réanimation a permis de rassurer l’équipe.
Une trentaine de personnes ont participé au projet pilote. C’était un choix délibéré d’organiser la première formation à petite échelle. Les gens que nous avons formés, ont tous apprécié la plate-forme, qu’ils ont trouvée simple et intuitive.
Il y a d’autres projets en cours. Les équipes de pharmacie et d’algologie ont également commencé à développer des e-learnings. Prochainement, nous pourrons donc lancer plusieurs nouvelles formations.

Quelles étapes prenez-vous pour mettre une formation en ligne?

La plate-forme permet d’apprendre, d’évaluer et de s’entraîner. Nous avons fait de petites vidéos des différentes techniques de réanimation. Les participants les regardent et après, nous posons des questions. Dans les réponses, on va plus loin et on leur donne plus d’info sur les techniques.
Pour l’ensemble de l’hôpital, nous sommes deux pour la gestion d’assessmentQ. Nous n’avons pas de formation technique, mais nous avons appris assez vite. Nous avons reçu une formation de Televic et le formateur nous a montré quelques outils gratuits et simples pour arriver à de bons résultats.

 

 

Un atout, c’est que le logiciel peut être relié à d’autres plate-formes?

Pour nous, le lien avec Popay (une plate-forme de ressources humaines et payroll) est un gros avantage. Chaque membre du personnel a un compte Popay. Popay gère entre autres les inscriptions et les attestations de formations suivies.
Nos utilisateurs ne voient pas la différence entre Popay et assessmentQ. Ils se connectent à Popay et ils entrent dans assessmentQ au départ de Popay, donc pas besoin d’un login ou d’un mot de passe supplémentaire. Pas besoin non plus de former notre personnel à l’utilisation d’assessmentQ. Ils entrent par Popay qu’ils connaissent déjà. C’est plus simple pour les gens qui sont moins à l’aise avec des outils informatiques.
Popay comprend un catalogue de toutes les formations internes que l’on peut suivre. Les e-learnings de Televic se retrouvent aussi dans ce catalogue. L’utilisateur n’a qu’à cliquer dessus pour que l’e-learning commence.  Par après, c’est Popay qui génère les attestations de participation. De l’inscription, en passant par la formation elle-même, jusqu’à l’attestation: tout ce passe donc sur une plate-forme, ce qui facilite l’administration.

Est-il possible de collaborer avec des autres hôpitaux pour créer des formations?

Oui, assessmentQ permet de faire des échanges entre clients Televic. Si on développe une formation, on peut la partager avec un autre hôpital qui utilise aussi assessmentQ. Nous avons déjà convenu de faire des échanges avec quelques hôpitaux avec lesquels nous avons de bons contacts. Finalement, nous créons tous les mêmes formations. Une collaboration signifie à nouveau un gain de temps.
Même si on partage une formation avec un autre hôpital, on peut la modifier et la personnaliser, il ne faut pas refaire tout le travail.
Vous pouvez choisir vous-même d’ailleurs, si vous rendez votre formation publique ou non. Par défaut les formations restent privées.

 

 

Comment voyez-vous l’évolution de l’e-learning dans les organisations de soins?

L’e-learning se développera de plus en plus dans les hôpitaux. Nous avons beaucoup de services qui sont demandeurs. Le personnel d’entretien par exemple, ces dames ne se rassemblent pas beaucoup. Elles sont assez isolées, chacune dans un service. Toutefois, il y a de petites formations qui sont à donner régulièrement. C’est facile quand chacun peut la suivre en fonction de son horaire.
Évidemment, il y a toujours des formations qui sont présentielles parce qu’il y a des pratiques vraiment manuelles. On espère réduire la durée de ces formations, avec un e-learning théorique à suivre avant de venir à la formation pratique. Une formation qui dure normalement trois heures, peut ainsi être réduite à une heure. 
Nous avons beaucoup d’idées à déployer. Il y a une liste d’équipes à former pour développer des e-learnings. Il est assez simple de les former. Cela ne nous prend que deux heures à chaque fois. Les supports existent, il ne faut pas être un expert.

Plus d'info sur assessmentQ >>

 

Il y a une relation de confiance avec Televic Education. La collaboration est honnête et convivale. On sait qu'on peut appeler et qu'on aura une réponse assez vite. Pour un hôpital, cette fluidité est très importante.

Audrey Liénard
Département des Ressources Humaines du Grand Hôpital de Charleroi